Actualité

La DER a fêté ses 40 ans

La Société des distributeurs d’eau de la Suisse romande a été fondée en 1976 à Grandson. Devenue « Distributeurs d’eau romands » il y a quelques années, la Soci ... [Suite...]

Contact

Distributeurs d'eau romands

p.a. Service de l'eau
Route de Genève 36
1002 Lausanne

contact@distributeursdeau.ch

Actualité des distributeurs d'eau romands

15.06.2017

La DER a fêté ses 40 ans

La Société des distributeurs d’eau de la Suisse romande a été fondée en 1976 à Grandson. Devenue « Distributeurs d’eau romands » il y a quelques années, la Société a fêté ses 40 ans lors de l’Assemblée générale 2017, qui s’est déroulée le 31 mai dernier, à bord d’un bateau de la Compagnie de navigation des lacs de Neuchâtel et Morat. Le temps était radieux et les quelques 130 personnes réunies ce jour là ont pu profiter de la croisière pour admirer les paysages qui bordent le lac de Neuchâtel. Parmi les points à l’ordre du jour, figurait la proposition du comité d’augmenter légèrement les cotisations, inchangées depuis 40 ans. Cette hausse a été acceptée à l’unanimité. Un petit cadeau a été offert à Laurence Martinelli, secrétaire, Stéphane Zimmermann, membre du comité, et Laurent Vuille, président, qui arrivaient au terme de leur mandat ; ils ont été chaleureusement remerciés par les membres de la société. Dans la foulée, l’assemblée a élu un nouveau président en la personne de Sébastien Apothéloz, et deux nouveaux membres au comité : Blaise Jeanneret et Olivier Chuat. La partie officielle a été suivie d’une conférence de M. Thomas Bolognesi, de l’Université de Genève, sur le thème de la gestion intégrée des ressources en eau. Un sujet qui devra être au cœur des préoccupations des distributeurs d’eau ces prochaines années et décennies pour faire face aux contraintes environnementales et démographiques. A l’avenir, les distributeurs devront aussi relever d’autres défis liés au changement climatique, à l’élimination des micropolluants et peut-être bientôt des nano matériaux. La collaboration et le partage de connaissances sont donc plus indispensables que jamais et la DER compte bien y contribuer ces 40 prochaines années.
17.02.2017

La sécurité d'approvisionnement

Parmi les obligations assignées aux distributeurs, la fourniture d’eau en toute circonstances figure en bonne place. En cas de crise, au sens large : perte d’une ressource importante, rupture d’une canalisation principale, pollution du réseau de distribution, inondation ou glissement de terrain…voire épidémie de grippe qui clouerait au lit une grande part des collaborateurs de l’entreprise. Mais les distributeurs doivent également prendre en compte des paramètres tels que l’augmentation de la population et la raréfaction des ressources, qu’elle soit temporaire lors d’une sécheresse estivale ou durable pour cause de changement climatique. Si les grands distributeurs, qui disposent généralement de plusieurs ressources en eau bien distinctes et de gros moyens logistiques et humains, peuvent se permettre d’élaborer et de mettre en œuvre leurs procédures d’approvisionnement de secours de manière autonome, il n’en va pas de même pour les petits et moyens distributeurs. Pour mettre sur pieds un concept d’approvisionnement de crise et assurer une fourniture d’eau à long terme et qui réponde aux exigences légales, ces derniers n’ont d’autre choix que la collaboration, régionale ou même suprarégionale. C’est ce que les conférenciers qui se sont exprimés dans le cadre de la Journée technique des Distributeurs romands, qui s’est tenue le 1er février dernier à Yverdon-les Bains, ont confirmé. Les exemples présentés par J.-B. Guillet (Genève), P. Houlmann (la région de Porrentruy) ou et T. Huber (Monthey), ont permis aux quelques 235 participants à cette journée, d’avoir un bon aperçu du travail à accomplir pour être en mesure de faire face à une situation exceptionnelle. Comme l’a expliqué, N. Aebischer, du Service de la Sécurité alimentaire et des Affaires vétérinaires de Fribourg, les cantons sont chargés de vérifier que les distributeurs répondent aux exigences de l’OAEC (Ordonnance sur la garantie de l'approvisionnement en eau potable en temps de crise) qui fixe réglemente très précisément les quantités d’eau à fournir en toutes circonstances. Malgré toutes les précautions qui sont prises, un problème grave peut survenir à tout moment, pour lequel il faut être prêt à réagir. D’une part sur le plan technique pour rétablir une fourniture d’eau normale, mais aussi sur le plan de la communication, en particulier sur les réseaux sociaux, comme l’a montré P.-E. Montandon, responsable qualité chez Viteos. A quoi faut-il s’attendre dans les décennies qui viennent sur le plan de la ressource en eau ? La Suisse restera–t-elle le château d’eau de l’Europe ? Faudra-t-il changer complétement notre manière de gérer l’eau, de la partager ? Si les incertitudes sont nombreuses…tout laisse à penser qu’une meilleure concertation sera nécessaire entre les différents utilisateurs du précieux liquide. C’était l’objet des présentations de M. Milano et E. Reynard, de l’institut de géographie de l’université de Lausanne (UNIL). Toutes ces présentations sont disponibles en format pdf : http://www.distributeursdeau.ch/jt_archives.php
15.11.2016

Journée technique 2017

Garantir l’approvisionnement en eau potable en cas de crise Bien que la consommation par tête d’habitant soit en baisse régulière depuis plusieurs décennies, les contraintes auxquelles doivent faire face les distributeurs pour assurer l’approvisionnement quotidien de la population en eau sont toujours plus élevées ; elles sont dues, entre autres, à l’augmentation du nombre de consommateurs, aux normes légales de plus en plus exigeantes ou à l’emprise grandissantes des zones constructibles dédiées à l’habitat, aux activités industrielles, artisanales ou commerciales. Ainsi, il suffit parfois d’une « petite » perturbation, rupture d’une conduite, panne ou dysfonctionnement d’une installation de traitement, indisponibilité d’une ressource, pour que le système s’enraye et que la distribution ne puisse plus être assurée ou plus que de manière partielle. Avec l’Ordonnance sur la garantie de l’approvisionnement en eau potable en temps de crise (OAEC), la Confédération fixe les quantités minimales d’eau qui doivent être disponibles pour la population lorsque qu’une crise survient et dans les jours et les semaines qui suivent. Cela ne s’improvise pas et suppose que les distributeurs aient pris des mesures préventives, en particulier organisationnelles, et soient prêts à réagir le cas échéant. Ces mesures préventives doivent prendre en compte divers scenarios et, bien évidemment, le contexte local, voire régional. La prochaine Journée technique des Distributeurs d’eau romands sera l’occasion de faire le point sur le sujet. Plusieurs conférenciers présenteront le concept et les préparatifs mis en œuvre dans diverses régions romandes, aussi bien urbaines que rurales. Rendez-vous donc le 1er février 2017 à Yverdon-les -Bains. Le programme de la journée est disponible sur le site de la DER.
12.09.2016

Assemblée générale 2016

C’est environ un mois avant la caravane du Tour de France que les Distributeurs d’eau romands (DER) se sont retrouvés à Finhaut pour leur 40e Assemblée Générale. Si les coureurs cyclistes ont fait la montée à vélo, les membres de la DER ont profité d’un train spécialement affrété pour eux depuis la gare de Martigny, avec café et croissants, pour gagner le village de Finhaut où ils ont été reçus par le Président de commune, Pascal May, à la salle polyvalente. Dirigée par Laurent Vuille, Président de la DER, l’Assemblée générale s’est déroulée selon l’ordre du jour prévu. Un tour d’horizon des activités du Comité durant l’année sous revue, l’approbation des comptes, puis du budget pour l’exercice à venir, ainsi que le bilan de la Journée technique du 20 janvier 2016 à Bulle ont constitués les points forts de cette assemblée. Le Président a ensuite répondu à quelques questions venues de l’assistance, en particulier au sujet de la très légère diminution du nombre de membres actifs, communes ou associations intercommunales. Les fusions et regroupements de communes expliquent ce phénomène, la preuve étant que le nombre de consommateurs alimentés par des distributeurs d’eau affiliés à la DER est quant à lui en hausse constante. A l’issue de la partie statutaire de l’AG, une présentation des ouvrages réalisés dans le cadre du projet du Nant de Dranse, par Gérard Seingre, responsable du chantier, a permis aux participants de mieux comprendre l’ampleur des travaux effectués ces dernières années, dans des conditions rendues extrêmement difficiles par l’altitude, la neige et la glace. Heureusement c’est plutôt le soleil qui était au rendez-vous ce 15 juin, permettant aux participants de profiter pleinement du déplacement vers le barrage d’Emosson, pour une raclette appréciée de tous.
13.06.2016

Merleau d’or

Le "Merleau d’Or" confirme son succès en clôturant aujourd’hui sa 3ème édition. Les classes romandes des niveaux secondaires étaient invitées à tourner un clip vidéo sur le thème des "Métiers de l’eau potable". La remise des prix a eu lieu à Habitat & Jardin le 17 mars 2016
16.02.2016

Remplacer ou réhabiliter ? Faire le bon choix

Les Distributeurs d’eau romands (DER) ont tenu leur Journée technique durant le salon Aquapro-gaz, le 20 janvier dernier. 190 personnes sont venues en Gruyère pour en savoir plus sur La réhabilitation et la pose de conduites sans tranchées en écoutant les quatre orateurs invités. Les deux premiers, R. Stapfer et J.-M. Balmat, ont présenté la grande variété de techniques et matériaux à disposition pour prolonger la durée de vie des conduites ou pour les remplacer en minimisant les travaux d’excavation. Le gain de temps, la diminution des nuisances et l’impact environnemental réduit figurent parmi les avantages de ces technologies, appelées à se développer. Un forage dirigé de 900 mm sur près de 900 m de longueur pour l’installation de la conduite forcée de la centrale électrique de Rivaz, dans le Lavaux, a été une belle démonstration de la fiabilité et de la précision atteinte lors de ce type d’opérations, comme l’a souligné G. Locher responsable de ce chantier spectaculaire. Confrontés à un certain nombre de variantes possibles lorsqu’il s’agit de choisir entre une réhabilitation et un remplacement « pur et simple », les exploitants doivent faire le bon choix, en se basant sur des critères objectifs. Ces derniers peuvent être pondérés en fonction des conditions locales, comme l’a montré A. Ibarrola, dernier conférencier.
12.10.2015

Journée technique DER au salon aquapro-gaz

La journée technique 2016 aura lieu le 20 janvier 2016 à Bulle, dans le cadre du salon des professionnels de l'eau et du gaz, aquapro-gaz. Le thème choisi cette année, "Réhabilitation et pose de conduites sans tranchées", permettra aux participants d'avoir un bon aperçu des techniques alternatives à la pose de conduites en fouilles. Les contraintes liées au temps, aux budgets, à la circulation, à l'encombrement du sous-sol, à l'environnement, doivent de plus en plus être prises en compte lorsqu'il s'agit de remplacer ou renforcer des réseaux de conduites existants. De nombreuses solutions sont proposées aux exploitants...encore faut-il les connaître pour pouvoir selectionner la plus adaptée à ses besoins. Les conférences présentées vous aideront à faire le bon choix le moment venu.
13.05.2015

40e AG à Porrentruy

La 40e Assemblée Générale des Distributeurs d’eau romands s’est tenue le 6 mai dernier à Porrentruy. Une centaine de personnes avaient fait le déplacement, une moitié environ délégués des distributeurs (membres actifs), l’autre moitié était constituée de représentants des fournisseurs (membres passifs). Le Président de la DER, Laurent Vuille, a ouvert l’AG en souhaitant la bienvenue aux participants avant de passer en revue les activités de la société durant l’année écoulée, en revenant en particulier sur le succès de la Journée technique 2015 à. Sébastien Apothéloz, membre du comité, a fait un rapide bilan de cette journée et un bref résumé des différentes conférences présentées lors de la manifestation d’Yverdon. Stéphane Storelli, caissier de la DER, ayant été retardé par un problème de train, c’est Laurent Vuille qui a présenté les comptes 2014 ainsi que les budgets 2015 et 2016. Le rapport des contrôleurs est venu confirmer la bonne gestion des comptes, ces derniers ont donc été approuvés par l’Assemblée. Pour l’avenir, on peut relever la volonté exprimée par le comité de « dynamiser » un peu la DER, en développant, entre autres, le site internet. On y trouvera, à l’avenir, des documents, des exemples et des liens destinés à faciliter la tâche des distributeurs d’eau qui souhaitent revoir leurs procédures de demande de raccordement, d’octroi d’autorisation d’installer ou de perception d’une taxe de raccordement au réseau de distribution, par exemple. La création d’une lettre d’information à l’attention des membres est aussi prévue. Gabriel Voirol, conseiller municipal et responsable politique du service des eaux de Porrentruy et Patrick Houlmann, directeur du bureau d’ingénieurs RWB, ont présenté le système mis en place pour la détection de fuites sur le réseau de la ville. Celui-ci a comme particularité, que les capteurs installés mesurent non seulement le bruit généré par les éventuelles fuites, mais aussi la pression et le sens de l’écoulement de l’eau. Le taux de fuites et les pertes du réseau ont diminué de manière très significative, les résultats obtenus dépassent les prévisions. Pour terminer la matinée, 3 visites étaient proposées aux participants : la vielle ville de Porrentruy, le nouvel aérodrome de Bressaucourt (qui vient d’ailleurs de recevoir sa certification officielle de la part de l’Office fédéral de l’air), ou la station de traitement des eaux de Betteraz, qui grâce au charbon actif permet d’éliminer certains solvants industriels qui se trouvent dans l’eau brute. L’apéritif, sous un soleil bienvenu après des jours et des jours de pluie diluvienne, puis le repas de midi ont donné l’occasion à chacun d’échanger en toute convivialité. Merci à Marcel Meyer, membre du comité de la DER et directeur de l’Entreprise du gaz SA, exploitant du réseau d’eau de Porrentruy, pour l’organisation de cette belle journée. La prochaine AG aura lieu en mai 2016; le comité est toujours à la recherche d’un distributeur intéressé à l’accueillir.
12.02.2015

Journée technique 2015

Grand succès pour la journée technique DER du 12 février 2015, avec près de 300 participants et des conférences de qualité. Celles-ci peuvent être téléchargées au format pdf, en cliquant sur l'onglet "Journ.techniques"